Comment est faite la bière ?

Vous la buvez, vous la buvez… Mais vous-êtes vous déjà demandé comment elle-était faite ? Le processus de fabrication de la bière vous est complètement inconnu ? Saviez vous que vous pouvez même fabriquer cette bière depuis chez vous ?

Pour cela, il vous suffit de vous procurer les bons ingrédients et de vous munir du bon matériel comme le BalliihooHomebrew, un kit complet pour brasser votre propre bière. Et en termes de qualité ou de quantité, une bière fait maison, si elle est bien faite, est largement au dessus d’une bière industrielle. Mais la bière que vous faites vous-même a toujours meilleur goût : le goût de la fierté.

Nos tests de KIT de bière maison

Toutefois, une petite comparaison entre ces deux types de fabrication s’impose, histoire de vous montrer qu’on peut très bien s’improviser brasseur à domicile !

machine à bière

 

 

Rassembler les ingrédients nécessaires

Si vous souhaitez simplement tester l’aventure de votre « Brasserie maison » sans vous prendre la tête sur le choix des ingrédients, je vous conseille de consulter nos tests de Kits de préparation ou les ingrédients sont pré-sélectionnés. Si vous êtes débutants c’est sûrement la meilleure solution pour avoir un encadrement pour cette première expérience.

Comme dans toute recette, rien ne peut se faire sans les ingrédients principaux. Fabriquer de la bière chez soi ou en usine n’est pas très compliqué quand on dispose d’eau, de malt, de houblon et de levures. Comme il s’agit d’une fabrication artisanale et personnelle, on peut laisser libre cours aux envies et à l’imagination. Ainsi, chacun est libre d’ajouter des ingrédients facultatifs tels que les épices pour plus d’alcoolisation ou les grains crus, vous pouvez aussi gérer vous même la quantité d’orge, de malt et de chaque autre ingrédient… Faites des tests, amusez-vous et fabriquez une bière unique qui vous ressemble et que vous pourrez fièrement servir à vos invités.

Les usines sont très à cheval quant à la sélection de leurs ingrédients, chaque bouteille possède la même concentration de chaque ingrédient et ils ne changent jamais parce que… Ça fonctionne, et tant qu’ils font des ventes c’est ce qui compte ! Nous ne sommes pas limités par de telles restrictions et pouvons faire ce que nous voulons avec notre bière maison.

Les industriels accordent une attention particulière au terroir et aux conditions climatiques durant la culture de l’orge et du houblon. Ces derniers déterminent la manière dont elles réagiront au brassage et la qualité de la bière produite. La bière fait maison ne nécessite pas qu’on soit aussi méticuleux, mais des ingrédients de bonne qualité restent la clé d’une bière maison bien réussie et délicieuse.

les ingrédients nécessaires pour la bière

La présence des quatre ingrédients principaux est essentielle, mais un dosage et des calculs précis doivent être faits pour préparer de la bière, que ce soit chez soi ou dans une usine. Parce qu’elle a le pouvoir de faire ressortir la saveur des autres ingrédients, l’eau est donc l’ingrédient primordial. Cependant, on ne peut pas choisir n’importe quelle eau, ni à n’importe quelle quantité. En effet, puisque l’eau compose la bière à près de 90 %, celle-ci doit être de la meilleure qualité possible et d’une pureté irréprochable, c’est-à-dire sans bactéries. De plus, il faut en avoir en quantité, sachant qu’un litre de bière est produit à partir de 5 à 6 litres d’eau.

Le rôle de chaque ingrédient

Le goût et la couleur particuliers de la bière sont obtenus à l’aide du malt. Il s’agit de céréales, l’orge étant la plus utilisée. Mais en brasseur amateur que vous êtes, vous pouvez improviser et choisir du blé ou du maïs, selon vos préférences et votre goût pour l’aventure. Pour réussir à reproduire l’amertume et les arômes de la bière industrielle, il vous faut une plante très spécifique : le houblon. On utilise généralement ses feuilles et ses cônes. Les levures constituent le dernier ingrédient. Elles permettent à la bière d’être alcoolisée et produisent ces petites bulles qui accentuent le plaisir lorsqu’on la boit.

Nos tests de KIT de bière maison

Des matériaux basiques pour une fabrication maison

Non seulement la bière fait maison n’est pas chère à réaliser, mais elle ne nécessite aussi que des matériaux très basiques, au début de la fabrication. Votre cuisine peut donc vous fournir les matériels de base tels qu’une grande casserole ou une grande marmite de 30 litres au minimum en guise de cuve de brassage. Veillez toutefois à ce qu’elle soit en inox ou émaillée, et pas en aluminium. Un grand seau d’eau en plastique de 30 litres au minimum peut servir de cuve de fermentation tandis qu’une simple grande cuillère peut remplacer la touillette. Un thermomètre de cuisine et une passoire seront également utiles, ainsi qu’un densimètre et une source de chaleur, pour la cuisson. Pour cette dernière, votre plaque de cuisson fera parfaitement l’affaire, pourvu qu’on puisse la régler.

Des matériels basiques pour une fabrication maison

D’autres matériaux plus spécifiques s’ajoutent au lot. Ceux utilisés en usine sont professionnels et doivent être de taille adaptée à la production souhaitée. Ils restent relativement plus petits pour une bière fait maison, mais n’oubliez pas de juger suivant la quantité de bière que vous voulez obtenir. Ainsi, vous devrez vous procurer un moulin à malte, pour le brassage, et un refroidisseur.

Une fabrication qui tient en cinq étapes

Puisque la différence entre la fabrication maison et celle en usine réside dans les petits détails tels que les délais et les matériels utilisés, les étapes à suivre restent donc les mêmes. Si vous voulez vous essayer en brasseur à domicile, vous devrez procéder, en premier lieu, au maltage. Vous devrez donc obtenir un malt soit en l’achetant directement (il est souvent fourni dans les packs) ou vous pouvez aussi le fabriquer en faisant tremper les graines d’orge durant quelques heures. Celles-ci germeront et vous devrez les sécher et les chauffer pour ensuite enlever les radicelles qui naissent à leur bout. Le maltage est très important puisqu’il permet de fabriquer des enzymes qui changeront l’amidon dans les graines en sucres et contribueront à l’alcoolisation.

fabrication du bière

Ceci étant fait, on procède à la saccharification (Processus de création du sucre : saccharose) en ajoutant de l’eau chaude dans le malt et en le filtrant. Cette opération sera répétée trois fois et contribuera à une transformation continue de l’amidon en sucres, en stimulant les enzymes. Les sucres obtenus nourriront les bactéries de levure à l’origine de la fermentation et de la transformation du sucre en alcool. Etant donné qu’il s’agit d’une préparation, il faudra donc chauffer, et même bouillir, la mixture et, par la même occasion, ajouter le houblon. Cette étape appelée houblonnage rendra la bière amère. En général, ces trois étapes prennent entre deux et sept heures.

Pour que l’on obtienne un liquide alcoolisé, on passe par l’étape de fermentation. Il faudra donc s’armer de patience ! Une première fermentation allant de deux jours à trois semaines consistera en l’ajout d’un levain à base de levures dans le mélange. Celui-ci changera le sucre en alcool et plus tard, une seconde fermentation sera nécessaire. Celle-ci achevée, la mise en bouteille ou du moins dans un récipient à l’abri des microbes sera effectuée. Cette dernière étape appelée conditionnement associée à la seconde fermentation peut durer deux mois ou même un an ou plus, dans la fabrication en usine. On peut aussi procéder au conditionnement entre les deux fermentations, c’est ce que j’avais fait lors de mes premières mises en bouteilles mais beaucoup de bouteilles avaient explosé.

Nos tests de KIT de bière maison

Pour plus d’informations sur la fabrication de la bière à la maison, vous pouvez consulter notre article à ce sujet.